Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

50 articles avec conseils

ET VOUS SEREZ MARATHONIENS....(Episode 3)

Publié le par lelievreetlatortue

ET VOUS SEREZ MARATHONIENS....(Episode 3)

Pour tous les marathons, l'hydratation et les ravitaillements sont indispensables pour atteindre sans encombre la ligne d'arrivée. A partir de deux heures de course vos réserves tendent à s'épuiser, il est donc indispensable de commencer à s'hydrater dès le premier et de s'alimenter dès le deuxième ravitaillement. Sur marathon, les ravitaillement sont positionnés tous les 5km, nous vous conseillons de vous hydrater dès le premier stand en buvant une bonne gorgée d'eau. Au 10kms, il est également primordial de boire. Au 15ème km, vous devez commencer à apporter une alimentation "solide" puisque vous êtes à plus d'1h d'effort. En effet, avant une heure d'effort, le corps n'a pas besoin de refaire ses réserves énergétiques. Vous pouvez donc consommer un gel que vous aurez testé lors de vos sorties longues préparatoires. Il est vraiment important de ne pas avaler quelque chose que vous n'auriez pas testé précédemment pour éviter tout rejet par votre organisme. Au 20ème km eau et gel ou si votre organisme ne les supporte pas, des raisins secs, une boisson isotonique... Au 25ème km il faut continuer à boire et prendre un gel énergétique. Au 30km on boit avec un nouveau gel ainsi qu'au 35km. Au 40ème km si tout va bien une gorgée d'eau fera l'affaire. Si tout va mal, choisissez tout ce qui vous fait envie avant de vous lancer à la conquête des 2.195kms restant. Entre ces extrêmes une boisson isotonique pourra assurer votre fin de parcours. Vous pourrez prendre le départ avec une petite ceinture de taille souple avec à l'intérieur les 5 gels que vous aurez testé et que vous appréciez et une petite gourde souple avec de l'eau pour vous permettre de vous hydrater avec vos gels. Vous l'aurez noté, il est primordial de soigner vos ravitaillement en course, sans jamais en sauter un, afin de passer la ligne dans les meilleures conditions possibles.

Publié dans conseils

Partager cet article

Repost0

ET VOUS SEREZ MARATHONIEN....!!!(Episode 2)

Publié le par lelievreetlatortue

ET VOUS SEREZ MARATHONIEN....!!!(Episode 2)

Plus encore que dans les épreuves plus courtes, de la bonne répartition de votre effort, tout au long des 42.195km, dépend votre réussite. En ne partant jamais trop vite, en progressant sans à-coups vers votre allure idéale, en vous économisant, en vous hydratant bien, la fin de votre marathon sera grandement facilitée. Partir trop vite, c'est la défaillance assurée et une performance bien moins bonne à l'arrivée. Il convient d'imaginer que vous prenez le départ avec un "réservoir de 42 litres d'essence" ; il vous faudra "consommer 1 litre d'essence par kilomètre" Pas plus, pas moins !! Ne vous laissez pas influencer  par l'allure des autres, restez calme et concentrez vous sur les sensations de votre corps, votre seul souci étant celui de l'économie avec une respiration facile pour ne pas gaspiller votre capital d'énergie qui est malheureusement, limité. Ne vous laissez pas distraire par l'environnement et l'ambiance un peu survoltée. Rappelez-vous que c'est après le 25ème kilomètre qu'une grande majorité des coureurs s'écroulent, la grande majorité pour être partis trop vite...N'accélérez jamais subitement même si vous vous sentez bien. L'accélération éventuelle doit être progressive au fil des kilomètres jusqu'à votre allure de croisière. Ne maintenez pas la même allure dans les montées, tant pis si vous perdez un peu de temps. Ralentissez aussi si le vent est de face. Ne vous lancez pas à corps perdu dans les descentes. Ayez toujours le souci d'épargner vos forces pour terminer le mieux possible. Votre allure aura été travaillée en amont lors de vos entraînements, raison des séances à l'allure spécifique marathon qu'il vous faudra déterminer au début de votre plan et vérifier tout au long des semaines d'entraînement pour ne pas commettre d'erreur le jour J. Alors bonne préparation à tous....(VALENCE et PARIS). Vos entraîneurs sont à votre écoute.

Publié dans conseils

Partager cet article

Repost0

ET VOUS SEREZ MARATHONIENS....!! (Episode n°1)

Publié le par lelievreetlatortue

ET VOUS SEREZ MARATHONIENS....!! (Episode n°1)

Si nous sommes en bonne santé et que nous courons régulièrement depuis plus d'un an, nous pouvons tous courir et terminer un marathon....Réussir la meilleure prestation possible en fonction de sa motivation et de ses objectifs dépend certes de votre volonté, mais pas seulement. Ce qui importe d'abord pour réussir son marathon c'est de suivre son plan élaboré par un entraîneur diplômé et qui puisse suivre votre progression et surtout éviter de faire des erreurs aussi minimes soient-elles.  Le Jour J toutes ces petites choses qui vont paraître banales (le mauvais gel, le laçage trop serré des chaussures, la tenue qui gratte...) vont devenir un calvaire tout au long de votre épreuve. Sur marathon il n'y a pas d'improvisation. Vous devez être l'acteur de votre course et pour ce faire voici quelques premiers conseils qu'il conviendra de respecter au mieux.

CHOUCHOUTEZ VOS PIEDS :  il s'agit de tirer profit de toutes les avancées relatives à la conception des chaussures de running. A vous de choisir votre paire avec les conseils d'un professionnel qui vous fournira des chaussures correspondant à ce que vous voulez faire en fonction de votre poids, de votre foulée...On sait très bien que l'on ne doit pas utiliser des chaussures neuves pour courir un marathon. Vous devez donc acheter celles-ci au début de votre entraînement et elles seront fin prêtes 8 semaines plus tard. Idem pour vos chaussettes qui auront déjà été utilisées et testées avant votre marathon. Concernant vos pieds, il vous faudra couper vos ongles "au carré", ni trop courts ni trop longs, en arrondissant légèrement les angles afin d'éviter qu'ils n'entaillent pas la peau latéralement. Les couches cornées doivent être enlevées (pierre ponce). Le matin de l'épreuve il vous faudra protéger les endroits sensibles ou douloureux et le siège d'ampoules par frictions répétitives avec une seconde peau (Elastoplaste, Compeed...)de façon à ce que le frottement se fasse sur le pansement. Vous pouvez aussi fixer chaque ongle de gros orteils avec un sparadrap. En outre, il faut bien talquer ou masser longuement vos pieds avec une pommade anti-frottements qui jouera le rôle de lubrifiant en faisant faire des étirements aux orteils (durant l'entraînement et avant la course). 10 à 15' avant le départ du marathon, il faudra bien ajuster vos chaussettes pour qu'elles ne fassent pas de plis intempestifs puis lacer convenablement vos chaussures (sans trop serrer) sans oublier le double noeud indispensable. Vous obtiendrez ainsi un bien meilleur confort à l'entraînement et en compétition et vous retarderez les petits maux si désagréables et préjudiciables pour la réalisation de votre objectif...

Bon entraînement...

Publié dans conseils

Partager cet article

Repost0

MANGER POUR ETRE PERFORMANT.....

Publié le par lelievreetlatortue

MANGER POUR ETRE PERFORMANT.....MANGER POUR ETRE PERFORMANT.....

Nous savons tous que ce que nous mangeons est essentiel pour être en bonne santé, mais l'alimentation peut nous permettre également de booster nos performances et notre récupération. Voici quelques conseils dont vous pourrez vous servir pour profiter au mieux de ces aliments.

* Les oeufs : ils contiennent tous les acides aminés essentiels et constituent une protéine complète. Ils fournissent les nutriments nécessaires à la réparation et au renforcement musculaire. Un oeuf ouvre 10% de vos besoins journaliers en protéines

* les amandes : c'est la meilleure source de vitamine E qui aide à prévenir les dommages crées par les radicaux libres après un effort intense (une poignée 7x par semaine)

* le jus de grenade : il diminue l'inflammation et les courbatures (200mlx3 par semaine)

* chocolat chaud : boire un lait au chocolat sans matière grasse avant une séance favorise la réparation musculaire jusqu'à 3h après la fin de votre entraînement (330ml x2 par semaine)

* Epinards : riches en fibres ils aident à éliminer efficacement les graisses

* la patate douce : elle contient du manganèse et du cuivre essentiels au bon fonctionnement des muscles

* filets de porc : ils contiennent de la vitamine B1 pour la réparation des fibres musculaires (150gX2 par semaine)

* les avocats : riches en acide gras mono-insaturés à la fois bons pour le coeur et pour la faim. Le sodium, le potassium et le magnésium qu'ils contiennent augmentent le volume des poumons et le débit d'oxygène

* les haricots, riches en fibres et protéines, ils contiennent de l'amidon résistant

* les lentilles : riches en amidon résistant, mais aussi en fer

* les piments, le curcuma, le gingembre, le giroflier, la cardamone, la cannelle....excellent pour la perte de poids

* le thé vert : il accélère le métabolisme et aide à brûler plus de calories

* les graines de sésame : contiennent de la sésamine aux effets brûle-graisse. Elles augmentent la production de cétones qui entretiennent les muscles qui, à leur tour, brûlent les graisses.

* l'agneau : il contient de la carnitine

* le pamplemousse : il réduit l'insuline et contrôle la faim

* le café : il améliore les chronos

* la betterave : les nitrates qu'elle contient augmentent le flux sanguin

* la pastèque : la citruline présente diminue la fatigue musculaire

* céréales au son de blé : elles améliorent l'hydratation. On peut aussi s'entraîner plus intensément et plus longtemps

* les champignons de Paris : ils renforcent le système immunitaire

* chou kale : (chou vert) : des prébiotiques sont présents dans ce chou pour les intestins

* les câpres : ils réduisent les infections virales

* les noix : elles sont riches en oméga 3 et font diminuer le cholestérol

* le miel : les acides aminés qu'il contient aide votre organisme à absorber le calcium qui fortifie les os

* les myrtilles : riches en vitamines C, K et manganèse, elles renforcent les os

* graines de courge : riches en magnésium, elles retardent le vieillissement des cellules productrices de collagènes dans vos tendons et vos ligaments

* maquereaux fumés : riches en oméga3, ils réduisent les douleurs articulaires et écourtent les raideurs articulaires au réveil

* les poivrons rouges : ils couvrent % des apports journaliers en vitamine C, essentielle pour la réparation des tissus.

* huile d'olive : riche en vitamine D nécessaire à la solidité des os

* tofu : source d'acides gras insaturés, il augmente le flux sanguin de 45%

* steak : le fer contenu dans le boeuf est facilement absorbé par l'organisme

* la pomme : la quercétine qu'elle contient augmente la capacité respiratoire et protège contre la pollution

Ces super-aliments vous permettront sans nul doute d'être plus en forme et plus performants. Ils vous procureront  des nutriments très importants pour nous coureurs....

Bon appétit et bon entraînement....!!!

 

Publié dans conseils

Partager cet article

Repost0

CONSERVER LE TONUS DE CET ETE....

Publié le par lelievreetlatortue

CONSERVER LE TONUS DE CET ETE....

Nous sommes tous bronzés et en pleine forme après ces quelques jours de vacances, mais comment faire pour conserver ce tonus et cette énergie tout au long de l'année.

Tout d'abord et dès la rentrée, il nous appartient de se fixer des objectifs réalistes et éviter le décalage entre ce que l'on peut faire et ce qu'on croit pouvoir faire. D'où l'importance de se fixer des objectifs intermédiaires : ne pas se lancer sur un marathon sans avoir, au préalable couru un semi.

Il convient également de miser sur la régularité de l'entraînement. Il est préférable de courir tous les deux ou trois jours plutôt que d'effectuer une grosse sortie tous les quinze jours. Pour conserver un maximum de tonus, vous pouvez varier les activités sportives : vélo, natation, yoga, pilates...

Il vous faudra également respecter des temps de repos et ne pas négliger votre sommeil. Après un objectif, on prend le temps de récupérer. Par ailleurs, dormir a des répercussions directes sur notre état de forme.

Enfin, le secret de notre forme c'est de restez motivé et ne pas se décourager.  Si vous n'avez pas été au top pendant votre séance, ce n'est pas grave, ce sera mieux la prochaine fois. Votre mental est une priorité et il faut vous accrocher quoiqu'il arrive parce que vous êtes vous et que rien ne peut vous arrêter. Alors ayez confiance et n'hésitez pas.....courez  !!

Publié dans conseils

Partager cet article

Repost0

VIVE LA RENTREE AU LIEVRE ET A LA TORTUE.....

Publié le par lelievreetlatortue

VIVE LA RENTREE AU LIEVRE ET A LA TORTUE.....

Dans une dizaine de jours, c'est la reprise...!! travail, école, sports... Bien que les entraînements du LIEVRE ET LA TORTUE n'ont jamais cessé durant l'été, certains d'entre-nous ont, néanmoins, mis le sport entre parenthèse pour cause de chaleur, de voyage, de farniente.

Pas de problème pour ces derniers qui vont pouvoir reprendre à leur rythme leur entraînement en s'accordant une semaine de transition en douceur avant la reprise des séances de fractionné.

Pour ceux qui auraient pris un peu de poids durant les vacances, pas de problème non plus. Le fait de reprendre une vie plus structurée, vous permettra de retrouver votre poids idéal. En effet la combinaison de la course à pied à un régime alimentaire approprié sera forcément bénéfique.

Il ne faut cependant pas oublier que courir 1km vous fait brûler entre 90 et 100 calories, donc pour perdre 1 kg de graisse corporelle, il vous faut courir environ 100kms...!!  La seule manière de perdre du poids c'est de courir et d'être attentif à ce que l'on met dans son assiette : les deux actions étant indissociables.

Bonne reprise à tous !!!

Publié dans conseils

Partager cet article

Repost0

JE ME FORGE UN MENTAL D'ACIER.....

Publié le par lelievreetlatortue

JE ME FORGE UN MENTAL D'ACIER.....

Observant deux athlètes qui suivent le même plan d'entraînement et possèdent la même VMA, il nous semble parfois incompréhensible que l'un soit systématiquement devant l'autre, lors de compétitions.

Pour mieux comprendre le phénomène, les psychologues du sport se sont penchés sur d'autres qualités des coureurs comme la confiance, la concentration et les stratégies mentales.

Voici quelques pistes que nous pouvons, à notre niveau, suivre, développant ainsi, un état d'esprit qui nous permettra de libérer notre potentiel caché.

1. Pour imaginer une belle performance, il est important de visualiser notre course idéale (paysages et émotions compris) et avoir une image mentale de ce que l'on va faire.

2. Restez positif...éliminer les pensées négatives est primordial. Tout au long de notre course il faut avoir des phrases positives qui donnent du courage et nous aident à maintenir notre rythme.

3. Restez concentré...avant et pendant l'effort sur l'objectif à atteindre. Je transforme le stress en excitation pour donner le meilleur de moi-même

4. La confiance : relevez la tête, redressez le buste en tirant légèrement les épaules en arrière. Je place mon corps dans une position qui reflète la confiance en moi et me donne une sensation de puissance

5. L'entraînement : Il est la base de tout. L'inconfort que nous ressentons lors d'une séance d'entraînement difficile est un élément essentiel pour se renforcer mentalement. Il convient d'analyser les séances et les compétitions en se posant les questions : est-ce que je peux m'améliorer ?

6. Enfin, si l'on commet des erreurs lors des compétitions, il faut immédiatement en tirer des leçons et ne pas s'attarder trop longtemps sur ses échecs...car même les meilleurs échouent...Il faut se concentrer sur les aspects positifs de notre entraînement et de notre course et continuer d'avancer en restant confiants et positifs.

Bonne course à tous...

Publié dans conseils

Partager cet article

Repost0

LE TRAIL ......Colloque FFA du 11/11/2017 avec Patrick Bringer

Publié le par lelievreetlatortue

Ceci est un article sur le TRAIL suite au colloque du 11 novembre 2017 dont l'intervenant était Patrick BRINGER.

DEFINITION  on distingue trois sortes de trails :

* trail découverte ou court : en milieu naturel d'une distance de 21 à 42kms sans notion de dénivelé

* trail d'une distance supérieure à 42kms et un dénivelé d'environ 2000m

* ultra-trail d'une distance supérieure à 80kms avec un dénivelé supérieur à 2000m

PREVENTION : Mesures de préventions à court et long terme :

Le trail demande plus de jours de repos que dans l'athlétisme traditionnel. Pour 10kms en compétition trail on a besoin d' 1 jour complet de repos minimum soit pour 30kms parcourus, trois jours de repos sont nécessaires.

Par ailleurs et contrairement à la course sur route ou nature, l'athlète a besoin d'une coupure annuelle de 3 semaines sans courir, et privilégiant les sports portés et une coupure à la mi-saison de 2 semaines avec toujours du sports portés à la place. Enfin il faut environ 48h de repos après une séance de descente ou de PPS (préparation physique spécifique)

LES SEANCES SPECIFIQUES TRAIL :

Il y a deux axes forts à respecter :

* les séances spécifiques de la discipline

* les périodisations annuelles couplées à celles d'un club d'athlétisme

OBJECTIF DESCENTE :

Pour progresser en descente, il faut monter en marchant ou en trottinant puis descendre très vite sans négliger la dimension technique.

Exemple : 10x40 m de descente/ récup. en montée en marchant puis footing à 75% de VMA pour travailler sur de la fatigue musculaire (renforcement mental et musculaire).C'est l'occasion de travailler la technique de la marche en côte. Il ne faut pas oublier de gainer le haut du corps pour ne pas souffrir de pubalgie.

Il existe trois façons de monter les côtes : petit trot ou grand pas, mains sur les cuisses ou encore des petits pas en marchant

TECHNIQUE DE COTES :

Indispensable toute l'année, c'est une vraie musculation naturelle

Exemple : 20x20" en côte Récup. en descente en 40" (côte à 6 ou 7%) On court vite et on domine la côte en étant fort sur chaque appui.

Exemple de VMA en côte : 15x45" à 100-105% de VMA Récup en descente en 1'.

On alterne une séance de côtes avec une séance de piste pour garder de la puissance.

On peut travailler également dans les gradins ou des escaliers. On peut alterner les foulées longues si la pente n'est pas trop dure avec des foulées "petits pas" si la pente est plus dure.

L'IMPORTANCE DE LA SEANCE EN NAVETTE EN COTES

Durant une séance de 30 à 45' on monte une longue côte à allure spécifique de 2 à 8' maxi. puis on descend vite et on enchaîne cela non stop durant 30 à 45'

C'est donc un travail de la foulée, de l'allure spécifique, mais aussi un travail de l'excentrique avec les descentes parcourues.

SEUIL DANS LE PUR PENTU

C'est le point clef de la préparation avec un travail d'endurance du coureur, en l'aidant à utiliser un % de VMA le plus élevé possible pendant une certaine durée :

Exemple : 5x8' au seuil avec récup en descente ou 3x12' R en descente

SEANCE EN GRADIN :

Excellent gainage puisque l'on monte en rythme et on redescend doucement

Exemple : 5x30" r30"

On peut aussi monter en amorti et descendre en amorti et également monter en saut de grenouille et descendre vite.

Lors de notre prochain article nous vous parlerons du TRAIL associé aux SPORTS PORTES

Bon entraînement à tous.

 

 

Publié dans conseils

Partager cet article

Repost0

RAPPEL SANTE.......COLLOQUE FFA DU 11 NOVEMBRE 2017 CREPS AIX en PROVENCE

Publié le par lelievreetlatortue

Présents lors du colloque FFA où intervenait notamment le docteur Jean-Michel SERRA, médecin des équipes de France d'athlétisme, nous allons vous présenter un résumé de ce qui s'est dit et que vous connaissez sans doute déjà....mais il nous apparaît important de le répéter.

HYDRATATION : Notre corps est composé de 70% d'eau. le corps d' un athlète de 70kg contient donc 49 litres d'eau soit 33 bouteilles de 1.5 litre. La seule baisse de 1% de cette hydratation occasionne une baisse de 6% de la performance, soit sur un marathon, un coureur rentrant en 2h08 ne franchira la ligne qu'en 2h16....

Lorsque la sensation de soif apparaît c'est que nous avons déjà perdu 2% de notre hydratation d'où l'apparition des blessures, maux de tête, les muscles et les tendons en souffrance ainsi que les os (ce qui se traduit par des fractures de fatigue). Quant à la perte de 1litre d'eau cela se traduit par -10% de ses capacités physiques.

QUOI BOIRE ? : de l'eau...bien sûr.

On sait que le sucre n'est pas un allié, quant aux boissons sucrées (sodas...) elles sont de faux amis et ne servent pas pour l'effort. Outre le fait qu'elles font grossir, elles apportent de l'acidité (carries dentaires), mais aussi une usure au niveau osseux. Les boissons sucrées peuvent rester 45' dans le corps avant d'être absorbées. 20' suffisent à l'eau.

LE SOMMEIL = RECUPERATION

Afin de permettre aux processus physiologiques hormonaux de s'effectuer correctement, il faut avoir un bon sommeil récupérateur. Ces hormones sont notamment la mélatonine, l'hormone de croissance et le cortisol. D'où l'importance de dormir plus de 6 heures par nuit et de compléter par une sieste en cas de mauvaise nuit,  en supprimant toute lumière bleue. Pas de portable allumé à proximité ni d'autres écrans (TV, ordinateur, tablette...).

ALIMENTATION :

On ne parle plus de problème de poids mais de raffermissement de son corps car TROP DE RESTRICTIONS n'améliorent pas la performance. Il suffit de suivre un régime draconien pour s'en convaincre : le corps va chercher à l'intérieur de lui-même sa nourriture et va attaquer les muscles, les os, le calcium.....et le problème physique arrive très vite

Au contraire prendre son corps en considération en pratiquant très sérieusement du gainage, régulièrement haut et bas du corps de manière appropriée en respectant la progressivité et en évaluant ses faiblesses sans chercher à prendre des raccourcis faciles peut permettre à l'athlète d'obtenir un corps gainé et prêt à s'entraîner.

Par ailleurs le corps va vite apprendre à se réguler et à consommer le surplus, la formule idéale pour s'alimenter restant toujours : 55% de glucides, 30% de lipides et 15% de protéines, bien que cette formule puisse varier d'un individu à l'autre.

Et on n'oublie pas les OMEGA 3 qui sont indispensables puisqu'ils permettent la fabrication d'hormones, de la membrane cellulaire, maintiennent la fonction cérébrale, la coagulation, l'immunité, préviennent l'inflammation, et protège le système cardio vasculaire. On les trouve notamment dans les poissons gras sauvages des mers froides (saumon, hareng...)

Et les OMEGA 6 que nous fournissent les huiles notamment de lin, de chanvre, de colza...mais aussi les NOIX, les fruits secs, et quelques légumes comme les brocolis, les choux, les épinards, la ciboulette, les poireaux.

Quant aux protéines elles permettent la re-construction des muscles et des os

FER : indispensable pour le transport de l'oxygène : on en trouve dans les moules, le boudin, crevettes, lentilles, pâtes complète, œufs....... En n'oubliant pas pour une meilleure absorption de prendre un verre de jus d'orange (agrumes) en évitant le thé et le calcium (yaourt) qui annulent l'absorption du fer, dans le même repas.

ATTENTION  DANS LA FAMILLE DES FAUX AMIS : LES ANTI-INFLAMMATOIRES ET LES ANTALGIQUES

Anti-inflammatoires : risque d'insuffisance rénale qui peut être fatale sur une longue distance (marathon - trail) (Ibuprofène....)

Antalgiques : insuffisance hépatique (attaque du foie, stress articulaire, hyperthermie d'effort) Attention à la prise de doliprane, Efferalgan, dafalgan avant l'effort.

Pour terminer nous vous rappelons qu'en cas de problème physique il convient de :

1. avoir en premier lieu un avis médical d'un médecin du sport

2. faire des examens complémentaires

3. consulter un Kiné et/ou un Ostéo

Enfin en cas de grippe, angine ou maladie virale : repos total pendant 3 à 5 jours et reprise de l'entraînement progressivement avec allégement des séances.

Bon entraînement à tous.....

Publié dans conseils

Partager cet article

Repost0

MANGER POUR GAGNER......

Publié le par lelievreetlatortue

Nous l'avons vu précédemment notre nourriture influe sur notre santé mais également sur notre condition physique. Certains aliments possèdent même des vertus particulières. En voici quelque uns.

COURIR PLUS VITE : il nous faudra miser sur la BETTERAVE qui permet de courir 5% plus vite, les nitrates qu'elle contient augmentant le flux sanguin (études de l'Université de Saint-Louis aux USA). Mais également sur la PASTEQUE grâce à la citruline présente dans ce fruit qui diminue la fatigue musculaire, ce qui permet d'en faire plus à l'entraînement (etude de l'Université de Cordoba en Espagne). Le CAFE consommé avant de courir 12kms améliore les chronos d'environ 24''. Enfin parmi les céréales, la bétaïne présente dans le SON DE BLE améliore l'hydratation : vous pouvez donc vous entraîner plus intensément et plus longtemps (Etude du collège de New Jersey USA)

PRESERVER VOS MUSCLES : Boire un LAIT AU CHOCOLAT sans matière grasse avant une séance favorise la réparation musculaire jusqu'à 3h après la fin de votre entraînement (Université du Connecticut USA). LES OEUFS contiennent tous les acides aminés essentiels à la récupération musculaire. LES FILETS DE PORC (protéines maigres) contiennent aussi de la vitamine B1, essentielle au métabolisme des glucides en énergie et à la réparation de vos fibres musculaires. LES AMANDES, source de vitamine E naturelle aide à prévenir les dommages créés par les radicaux libres produits par l'oxydation dans le muscle après l'effort intense. On peut rajouter le JUS DE GRENADE, LES EPINARDS et LES PATATES DOUCES

FREINER LE SUCRE : Enfin, pour les coquettes et les autres, on n'oublie pas de freiner sa consommation de sucre qui accélère le relâchement de la peau. Le phénomène de glycation (le collagène est littéralement caramélisé, figé et perd sa souplesse, à cause du glucose circulant dans le corps), lent et silencieux, signe ce petit air Droopy qui file au visage un air de fatigue permanent...et nous on veut être belle (beau) en courant !!!

Alors on se prend en main et on surveille son alimentation....la réussite est au bout.

Publié dans conseils

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 > >>