LE SOLEIL....AMI OU ENNEMI DU COUREUR...??

Publié le par DOM

Au lièvre et à la tortue nous avons tous en mémoire le malaise subi par Thierry T, lors des championnats de France de 10kms à CABRIES le 14 avril 2013 suite à un coup de chaleur intense.......C'était l'arrivée des premières chaleurs en Provence !!

Alors faut-il absolument fuir le soleil ?

Bienvenue

 

S'il est vrai qu'il est responsable du vieillissement et du cancer de la peau, le soleil est tout de même nécessaire à la vie...à petites doses, il a de nombreux effets bénéfiques. La synthèse de la vitamine D, bénéfique à la calcification de nos os est effectivement favorisée par l'exposition de la peau aux UV. Cela est particulièrement important pour les sportifs qui doivent avoir des os très solides pour supporter sans dommage, les chocs au sol répétés de la course à pied.

 

Le soleil est aussi bénéfique à notre moral, grâce à sa lumière reçue par nos yeux.  Elle joue un rôle dans la production d'une hormone, la mélatonine, qui intervient sur notre rythme biologique et sur notre moral. Le soleil aide à la guérison de certaines maladies de peau telles que l'eczéma ou le psoriasis et son rayonnement régule la prolifération microbienne et favorise la sécrétion de substances immunisantes qui se diffusent ensuite dans tout l'organisme. Il active la production de globules blancs, d'oû une cicatrisation plus rapide des plaies.P1040703

 

Pour profiter sans risque de ses bienfaits nous devons nous exposer que très progressivement au soleil et laisser à la peau le temps de fabriquer un pigment, la mélanine qui forme une sorte de bouclier. Les crèmes offrent une protection solaire contre le rayonnement mais seul la modération et la progressivité de l'exposition restent essentielles.

 

Attention aux faux amis tels que le ciel voilé ou nuageux surtout en montagne ou en bord de mer (plus votre peau est blanche, plus elle est prédisposée aux coups de soleil), à la réverbération (violente sur l'eau, sur le sable, en montagne) , au fait de courir : en bougeant on se rend moins compte de l'intensité solaire surtout s'il y a du vent ou en montagne où l'air est plus frais

hervé

 

Pour courir l'idéal est de porter des vêtements légers mais couvrants et une casquette à longue visière avec un tissu sur la nuque à certaines heures de la journée. En ce qui concerne les yeux, des lunettes adaptées sont les bienvenues ou une casquette à visière protectrice...enfin emmener de l'eau avec soi reste un geste approprié...

 

En conclusion, A PETITES DOSES le soleil a de nombreux effets très bénéfiques dont il serait dommage de se priver alors apprenons à l'apprivoiser et évitons LA SURDOSE

Publié dans conseils

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article