ET VOUS SEREZ MARATHONIENS....!! (Episode n°1)

Publié le par lelievreetlatortue

ET VOUS SEREZ MARATHONIENS....!! (Episode n°1)

Si nous sommes en bonne santé et que nous courons régulièrement depuis plus d'un an, nous pouvons tous courir et terminer un marathon....Réussir la meilleure prestation possible en fonction de sa motivation et de ses objectifs dépend certes de votre volonté, mais pas seulement. Ce qui importe d'abord pour réussir son marathon c'est de suivre son plan élaboré par un entraîneur diplômé et qui puisse suivre votre progression et surtout éviter de faire des erreurs aussi minimes soient-elles.  Le Jour J toutes ces petites choses qui vont paraître banales (le mauvais gel, le laçage trop serré des chaussures, la tenue qui gratte...) vont devenir un calvaire tout au long de votre épreuve. Sur marathon il n'y a pas d'improvisation. Vous devez être l'acteur de votre course et pour ce faire voici quelques premiers conseils qu'il conviendra de respecter au mieux.

CHOUCHOUTEZ VOS PIEDS :  il s'agit de tirer profit de toutes les avancées relatives à la conception des chaussures de running. A vous de choisir votre paire avec les conseils d'un professionnel qui vous fournira des chaussures correspondant à ce que vous voulez faire en fonction de votre poids, de votre foulée...On sait très bien que l'on ne doit pas utiliser des chaussures neuves pour courir un marathon. Vous devez donc acheter celles-ci au début de votre entraînement et elles seront fin prêtes 8 semaines plus tard. Idem pour vos chaussettes qui auront déjà été utilisées et testées avant votre marathon. Concernant vos pieds, il vous faudra couper vos ongles "au carré", ni trop courts ni trop longs, en arrondissant légèrement les angles afin d'éviter qu'ils n'entaillent pas la peau latéralement. Les couches cornées doivent être enlevées (pierre ponce). Le matin de l'épreuve il vous faudra protéger les endroits sensibles ou douloureux et le siège d'ampoules par frictions répétitives avec une seconde peau (Elastoplaste, Compeed...)de façon à ce que le frottement se fasse sur le pansement. Vous pouvez aussi fixer chaque ongle de gros orteils avec un sparadrap. En outre, il faut bien talquer ou masser longuement vos pieds avec une pommade anti-frottements qui jouera le rôle de lubrifiant en faisant faire des étirements aux orteils (durant l'entraînement et avant la course). 10 à 15' avant le départ du marathon, il faudra bien ajuster vos chaussettes pour qu'elles ne fassent pas de plis intempestifs puis lacer convenablement vos chaussures (sans trop serrer) sans oublier le double noeud indispensable. Vous obtiendrez ainsi un bien meilleur confort à l'entraînement et en compétition et vous retarderez les petits maux si désagréables et préjudiciables pour la réalisation de votre objectif...

Bon entraînement...

Publié dans conseils

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article