VICTOR 1er

Publié le par lelievreetlatortue

VICTOR 1er

Tout a commencé un midi du mois d'avril, après un repas bien arrosé, là où on refait le monde , on refait nos vies, alors on cherche un objectif qui pourrait nous motiver. on se regarde avec Cathy, je lui dis "on parle souvent de la ronde des vignes, à chaque fois, Victor est partant pour venir avec nous et à chaque fois on lui fait la même réponse : non, ce n'est pas possible" alors pourquoi cette fois on lui dirait pas "oui Victor on t'emmène" et c'est parti à imaginer comment on s'y prendrait. "ha oui, on le porte chacun notre tour pendant 14 kms"; bon Rosaire arrête le rouge, parce que ça, ce n'est pas possible; "et si on prenait une brouette, on le met dedans!! " arrête aussi le dijo, ça te monte à la tête !!

Bon, j'ai compris on va sur internet pour trouver une solution, là on trouve l'association "Dunes d'espoir" et nous voilà 6 mois plus tard au départ de la ronde des vignes avec pas mal d'appréhension et beaucoup d'émotion. Magali, Elodie, Michel, Jeannot, Bruno, Clément, Denis, et le fameux Nico nous ont rejoint dans cette aventure qui nous paraissait irréalisable. On part avec Victor dans la joëlette (ce mot vient du fait que l'inventeur de cette machine s'appelle Joël), on se regarde avec Cathy, on est heureux et surpris par toute cette gentillesse qui nous entoure, "allez Victor, allez Victor", tout le monde crie autour de nous , nous encourage, on chante à pleins poumons "et un et deux et Dunes d'espoir" pour libérer toute cette énergie qu'on avait gardé pour ce jour inoubliable, on avale les kilomètres à une allure incroyable, toujours des encouragements par des spectateurs surpris par ce curieux attelage, premier ravito, on demande à Victor si ça va, il est aux anges, on attaque la partie colline ça chante toujours "quand les dunes se mettent à chanter, c'est tout Roquefort qui va s'enflammer…" les kilomètres défilent, une énorme flaque d'eau au milieu du parcours, on la prends à fond, ça fait rire Victor mais pas mes chaussures…

On attaque la montée du Douard, on sort les cordes, il y a une telle énergie qui se dégage qu'on ne sent même pas la fatigue. On est accueillit en haut par des signaleurs supers sympas, encore un petit ravito et on dévale la pente à fond, Victor est un peu balloté à gauche à droite mais toujours avec la banane (Nico c'est un fou, un malade mais tellement attachant !!!), dernière partie du parcours tout le monde à encore une pêche d'enfer, ces mecs et filles des dunes d'espoir me font penser à ces irréductibles gaulois, qui devant l'adversité sont toujours en train de rire, manger, boire, courir, chapeau les jeunes !!

On arrive dans la dernière ligne droite le public nous ovationne "pour Victor tchik à tchik à tchik, aie, aie, aie…", Félix le petit frère de Victor nous rejoint, il est trop content de participer à la fin de la course , il y a tellement de joie autour de nous qu'on est sur un nuage, avec Cathy on se regarde les larmes aux yeux, "ON L'A FAIT".

Merci beaucoup à tous, Magali, Elodie, Clément, Denis, Nico, Michel, Jeannot, Bruno, on vous aime!!

le mot de la fin pour Victor qui me regarde avec un grand sourire après l'arrivée et qui me dit : " Rosaire, on s'est bien marré…"

Bises à tous.

VICTOR 1er
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article