LE TRAIL ......Colloque FFA du 11/11/2017 avec Patrick Bringer

Publié le par lelievreetlatortue

Ceci est un article sur le TRAIL suite au colloque du 11 novembre 2017 dont l'intervenant était Patrick BRINGER.

DEFINITION  on distingue trois sortes de trails :

* trail découverte ou court : en milieu naturel d'une distance de 21 à 42kms sans notion de dénivelé

* trail d'une distance supérieure à 42kms et un dénivelé d'environ 2000m

* ultra-trail d'une distance supérieure à 80kms avec un dénivelé supérieur à 2000m

PREVENTION : Mesures de préventions à court et long terme :

Le trail demande plus de jours de repos que dans l'athlétisme traditionnel. Pour 10kms en compétition trail on a besoin d' 1 jour complet de repos minimum soit pour 30kms parcourus, trois jours de repos sont nécessaires.

Par ailleurs et contrairement à la course sur route ou nature, l'athlète a besoin d'une coupure annuelle de 3 semaines sans courir, et privilégiant les sports portés et une coupure à la mi-saison de 2 semaines avec toujours du sports portés à la place. Enfin il faut environ 48h de repos après une séance de descente ou de PPS (préparation physique spécifique)

LES SEANCES SPECIFIQUES TRAIL :

Il y a deux axes forts à respecter :

* les séances spécifiques de la discipline

* les périodisations annuelles couplées à celles d'un club d'athlétisme

OBJECTIF DESCENTE :

Pour progresser en descente, il faut monter en marchant ou en trottinant puis descendre très vite sans négliger la dimension technique.

Exemple : 10x40 m de descente/ récup. en montée en marchant puis footing à 75% de VMA pour travailler sur de la fatigue musculaire (renforcement mental et musculaire).C'est l'occasion de travailler la technique de la marche en côte. Il ne faut pas oublier de gainer le haut du corps pour ne pas souffrir de pubalgie.

Il existe trois façons de monter les côtes : petit trot ou grand pas, mains sur les cuisses ou encore des petits pas en marchant

TECHNIQUE DE COTES :

Indispensable toute l'année, c'est une vraie musculation naturelle

Exemple : 20x20" en côte Récup. en descente en 40" (côte à 6 ou 7%) On court vite et on domine la côte en étant fort sur chaque appui.

Exemple de VMA en côte : 15x45" à 100-105% de VMA Récup en descente en 1'.

On alterne une séance de côtes avec une séance de piste pour garder de la puissance.

On peut travailler également dans les gradins ou des escaliers. On peut alterner les foulées longues si la pente n'est pas trop dure avec des foulées "petits pas" si la pente est plus dure.

L'IMPORTANCE DE LA SEANCE EN NAVETTE EN COTES

Durant une séance de 30 à 45' on monte une longue côte à allure spécifique de 2 à 8' maxi. puis on descend vite et on enchaîne cela non stop durant 30 à 45'

C'est donc un travail de la foulée, de l'allure spécifique, mais aussi un travail de l'excentrique avec les descentes parcourues.

SEUIL DANS LE PUR PENTU

C'est le point clef de la préparation avec un travail d'endurance du coureur, en l'aidant à utiliser un % de VMA le plus élevé possible pendant une certaine durée :

Exemple : 5x8' au seuil avec récup en descente ou 3x12' R en descente

SEANCE EN GRADIN :

Excellent gainage puisque l'on monte en rythme et on redescend doucement

Exemple : 5x30" r30"

On peut aussi monter en amorti et descendre en amorti et également monter en saut de grenouille et descendre vite.

Lors de notre prochain article nous vous parlerons du TRAIL associé aux SPORTS PORTES

Bon entraînement à tous.

 

 

Publié dans conseils

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article